BLUR ROUGE SERIES 

Blur Rouge est une série d’oeuvres audiovisuelles. L’univers proposé s’inspire d’un espace qui pourrait être ce non-lieux dans lequel les gens sont lorsqu’ils communiquent par des appareils mobiles. Ils ne sont pas  »physiquement » avec les gens qui les entourent, ni avec la personne avec qui ils communiquent.

Les œuvres présentent divers paysages fictifs vaporeux, gazeux et lumineux qui se confondent dans des mouvements en perpétuelle rotation. La série Blur Rouge s’inscrit dans une démarche où Chantre s’intéresse à la sculpture avec la lumière, aux espaces vides et aux structures semi-transparentes.

Expositions et performances :
– Québec Digital à NYC, Blur Rouge (vidéo II), New-York (US), 2015
– Festival de vidéomusique de Montréal, Blur Rouge (vidéo I et II), Montréal (CA), 2015
– Écran noir de la Nuit blanche, Blur Rouge (vidéo I et II), Montréal (CA), 2015
– Mois Multi, Blur Rouge Carmin, Québec (CA), 2015
– File Electronic Language International Festival, Blur Rouge (vidéo II), Sao Paolo (BR), 2014
– Biennale internationale d’art numérique (BIAN), Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville, Blur Rouge Carmin (installation), Montréal (CA), 2014
– Mutek Image, Blur Rouge (performance), Montréal (CA), 2013
– Festival international du cinéma francophone en Acadie, Blur Rouge (performance), Moncton (CA), 2013
– Festival de la imagen, Blur Rouge (vidéo I), Manizales (CO), 2013

 


Biennale internationale d’art numérique (BIAN), Blur Rouge Carmin, Montreal (CA), 2014. Photo : Sébastien Roy

BLUR ROUGE CARMIN INSTALLATION (2014)

Une installation audiovisuelle interactive dont le dispositif crée une confusion optique en fragmentant en volumes l’image projetée. Le public voit à la fois une image bidimentionelle qui se superpose aux mêmes images qui paraissent tridimentionelles. Par le mouvement de la main, le public est invité à explorer les tableaux présentés.

Confusion d’optique
À la différence d’un écran traditionnel, l’image n’est pas plate puisqu’elle est multipliée par les réflexions à l’intérieur même de la structure. Plusieurs points de vues de la même image sont visibles simultanément, créant ainsi des effets stéréoscopiques qui permettent une perception de relief et de volume.

L’image multiplié crée une confusion optique particulière puisque les images volumétriques sont agglomérées, décalées et superposées. La limite du contour de ces volumes est floue, ce qui crée une confusion de la perception de la matérialité.

La stéréoscopique est d’autant plus fort puisque les plaques transparentes sont placées à des angles précis afin de créer un effet nommée Fantôme de Pepper. Cette technique de stéréoscopie est utilisée pour faire apparaître des personnages aux allures holographiques au théâtre.

Interaction audiovisuelle
Les gens sont invités à explorer le contenu audiovisuel à l’aide d’un interface encastré dans un piédestal devant l’installation. Le public peut ainsi contrôler les déplacements des éléments visuels 3D par le mouvement de leur main sur les axes X, Y et Z. C’est une approche qui est vise à impliquer les gens dans un processus d’observation et d’appréciation.

Technique: Structure en Plexiglas, détecteur de mouvement, engin de jeu 3D, logiciel multimédia, logiciel de composition musicale, 1 ordinateur, 1 projecteur vidéo, deux à quatre haut-parleurs.

Dimensions: 152.40 x 30.48 x 91.44 cm (5 x 1 x 3 pieds)

Crédits: Musique, modélisation 3D, animation 3D et programmation: Manuel Chantre / Design du dispositif: Manuel Chantre/ Consultant programmation du système: Sébastien Gravel/ Assemblage (Blur Rouge Carmin): Brendan Matkin


Biennale internationale d’art numérique (BIAN), Blur Rouge Carmin, Montreal (CA), 2014. Photo : Danny Pereault

Mois Multi, Blur Rouge Carmin, Quebec (CA), 2015. Photo: Keven Langevin

 

BLUR ROUGE PERFORMANCE 
Performance audiovisuelle où Chantre contrôle en direct le visuel génératif, les sons et des séquences musicales. Le logiciel visuel utilisé, initialement conçu pour concevoir des jeux vidéos 3D, est détourné de sa fonction initiale pour créer l’oeuvre en direct.

Chantre « sculpte » des paysages en direct; la rotation est le mouvement principal à l’évolution des formes et des tableaux.

Technique: Logiciel 3D temps réel, logiciel multimédia, logiciel de composition musical, ordinateur, projecteur vidéo, haut-­parleurs, clavier MIDI et pédale d’effet

Dimensions: Variable / 360 x 200 cm, dimension minimum de l’écran de projection

Crédits: Musique, modélisation 3D, animation 3D et programmation: Manuel Chantre / Design du dispositif: Manuel Chantre/ Consultant programmation du système: Sébastien Gravel

VIDEO I (2013)

Vidéo mono canale et première œuvre de la série.

Technique: Lecteur DVD ou ordinateur, écran ou projection vidéo, haut-parleurs

Dimensions: Variable

Crédits:  Modélisation 3D, animation 3D en direct, programmation, tournage vidéo, édition vidéo, musique : Manuel Chantre / Consultant en programmation : Sébastien Gravel

VIDEO II (2014)

Vidéo mono canale de la performance dont le contenu provient de la performance. La vidéo est disponible ici.

Technique: Lecteur DVD ou ordinateur, écran ou projection vidéo, haut-parleurs

Dimensions: Variable

Presses et doccumentations: 
Mention, Nipora, Vidéos Blur Rouge, Montréal (CA), 2015
Article, Mon Saint-Roch, Suzie Genest, Blur Rouge Carmin, Québec (CA), 2015
Mention, Méduse.org, Blur Rouge Carmin, Québec (CA), 2015
Mention, LaPresse.ca, Blur Rouge Carmin, Québec (CA), 2015
Mention, Mon Saint-Roch, Blur Rouge Carmin, Québec (CA), 2015
Mention, Revue Jeu, Blur Rouge Carmin, Montréal (CA), 2015
Documentation, File Electronic Language International Festival, Blur Rouge vidéo II, Sao Paolo (BR), 2014
Mention, Le vadrouilleur urbain, Blur Rouge Carmin (Web)
Mention, Accès culture Montreal Blog, Blur Rouge Carmin, Montréal (CA), 2014
– Audio interview, CIBL, Electrons Libres, Blur Rouge, Québec (CA), 2013

Crédits: Modélisation 3D, animation 3D en direct, programmation, édition vidéo, musique : Manuel Chantre / Consultant en programmation : Sébastien Gravel

HAUT